Psy à Bordeaux : Millésime Consulting

michele toulemon

Thérapies brèves ou longues

Adolescents – Adultes : individuels et couples

Michèle TOULEMON

295 Avenue de la République 33200 BORDEAUX

12 Rue Koufra 24700 MONTPON

N° téléphone : 06 81 76 75 74 / 05 53 82 36 05

Les pathologies de l’oralité : anorexie/boulimie

Aujourd’hui notre société occidentale est basée essentiellement sur la consommation. Nous avons tout en abondance et principalement en matière d’alimentation.

Victimes des diktats de la mode, la quête incessante du regard des autres, certains peuvent avoir la crainte de manger trop, trop riche et surtout de ne plus pouvoir s’arrêter de manger, c’est ainsi qu’on peut rentrer progressivement dans l’anorexie ou la boulimie.

Il faut parfois du temps à ces personnes pour le reconnaître et surtout pour mesurer la gravité de leur état.

L’anorexie est une maladie de dénutrition et une toxicomanie du jeûne avec une désintégration des rythmes biologiques, une désorganisation psychique et somatique. C’est un état de chaos.

Derrière l’anorexie se cache une révolte. Il y a eu dans l’histoire familiale, une attaque des liens : « La vie nous est rendue appétissante par l’autre et l’enfance est une mise en bouche » (réf. Prof . Gérard OSTERMANN – DU Pathologies de l’oralité).

Le fantasme boulimique est sous-jacent derrière toute conduite anorexique.

C’est la pléthore et non plus le manque qui menace la santé et la vie.

Le mangeur se ferme et s’enferme ! Pour lui le repas est une drogue. C’est une conduite de refus qui est l’ultime défense d’une identité menacée d’effondrement.

Dans la pulsion anorexique ou boulimique, il existe une tension qui se résout par un geste qui va court-circuiter la pensée.

« Manger, c’est parler avec les autres » (Brillat SAVARIN – grand gastronome)

Le travail thérapeutique va consister à aider la personne à retrouver une organisation dans sa prise alimentaire, à recréer du lien avec elle-même et à reprendre le contrôle sur ses pulsions en sortant de l’emprise dont elle a été victime. Elle va ainsi redevenir un « sujet » et quitter sa position « d’objet » ! Elle va retrouver le goût des mots et le goût des mets (aimer). Elle va apprendre à s’aimer !.

Lu 11320 fois Dernière modification le dimanche, 10 janvier 2016 10:56
Michele Toulemon

Bonjour, je suis une professionnelle de la psychotherapie (Psychopraticienne) et je vous propose mon aide à BORDEAUX (33) et à MONTPON (24)

Sur les réseaux

Nous retrouver sur google

Likebox Millesime Consulting

Pour qui ?

Adolescents
 
Adultes
 
Individuels
 
Couples